> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Psaumes > Le commentaire.

Vendredi 25 Juillet 2014 - Bx Ángel Darío Acosta Zurita, prêtre et martyr (1908-1931)
 
 
Newsletter
 
 
Vous pouvez recevoir les textes de la liturgie et le commentaire du psaume directement par email.
 
  Il suffit de vous inscrire ici :
  Email :
  Format de réception :
  HTML TEXTE

Dimanche 19 Février 2012
Commentaire du psaume 41(40)
Prière confiante d'un malade

Un psaume très actuel et en harmonie avec lévangile et les lectures du jour. Il commence par une béatitude. Or, une béatitude débute le premier psaume du psautier (Ps 1) et se trouve aussi aux dernières lignes du Deutéronome, et donc à la fin de la Torah (les cinq premiers livres de lancien testament).

Avec le Christ, ce sont les premières paroles du discours sur la montagne : « Bienheureux, heureux, joie » La béatitude court vraiment tout au long de la Bible.

Oui, « Heureux qui pense au faible et au pauvre ! » Cest bien rare dans notre monde anonyme et tumultueux de violence. « Heureux qui comprend le cas des petits » écrit Evode Beaucamp.

« Ce que vous avez fait au plus petit dentre les miens, c'est à moi que vous l'avez fait » (Mathieu 25). « Au jour du malheur, le Seigneur le sauve ».

Maladie mêlée étroitement de péché, le priant veut en être délivré. « Pitié pour moi ! Guéris-moi ! » Ce qui lui fait peur, ce sont les autres ! Une société pleine dhypocrisie et de mensonge qui veut enterrer les victimes du destin et guette la chute du malheureux. Le Seigneur répond au cri ultime : « Toi, Seigneur, prends pitié de moi ! » « Redresse-moi ! »

Saint Augustin expliquant au peuple ce psaume, nous dit : "Comprends donc le pauvre et l'indigent, c'est-à-dire Jésus-Christ, comprends les richesses cachées dans celui que tu vois pauvre. Car en lui sont cachés les trésors de la sagesse et de la science. Il te délivrera au jour mauvais, parce qu'il est Dieu; parce qu'il est homme, il a ressuscité ce qu'il y avait en lui d'humain, l'a changé, l'a amélioré, l'a élevé au ciel."

Ce psaume jaillit bien du paralysé de Capharnaüm et de ses quatre aides qui vont jusquà faire une brèche dans la toiture de la maison pour enfin atteindre Jésus. Et Jésus répondra à ce pauvre et à tous les pauvres : « Mon fils, tes péchés sont pardonnés » et « Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi ! »

Père BABEL sm

Lire le psaume

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]